6 octobre 2013

 Full English Breakfast

Chaque jour, après un Full English breakfast sous la surveillance bienveillante de ces chérubins,

Full English Breakfast

Everyday, after a full English breakfast under the benevolent supervision of those cherubs,

IMG_0431IMG_0422

 IMG_9929IMG_9944

nous voilà partis, non pas nous recoucher, mais à la découverte de Londres. J'ai encore quelques petites choses insolites à vous montrer.

we are ready to go, not back to bed but on the hunt for new discoveries. I still have a few unusual things to show you.

*

Smithfield Market

Nous arrivons trop tard à Smithfield Market mais les portes sont encore ouvertes et laissent imaginer le grand marché à la viande qui se tient ici chaque jour entre 3h et 7h du matin. C'est certain, jamais je n'y viendrai à l'heure, bien trop paresseuse quand je suis en vacances, moi. Attention, les guides racontent qu'il est ouvert jusqu'à midi mais en fait tout est terminé à 7h.

Smithfield Market

We arrive too late at Smithfield Market but the doors are still open and allow us to imagine this huge meat market that takes place here every weekday between 3 and 7 in the morning. I will never arrive on time, that's for sure, I am too lazy when I am on holidays. Be careful, the guidebooks say that it closes at 12 am but this nice gentleman who stopped us from entering and taking photos inside said that everything was over at 7.

IMG_0434IMG_0437

Ce lieu accueillit exécutions capitales, foires et marchés aux bestiaux dès le Xe siècle. Daniel Defoe décrit le marché en 1726 comme étant "sans aucun doute le plus grand du monde". A l'époque victorienne, des pamphlets commencèrent à circuler pour demander que le marché soit déplacé hors de la ville pour des raisons d'hygiène.

Mais il resta et Smithfield Market, cet imposant bâtiment victorien, est le seul grand marché à ne pas avoir été déplacé à l'extérieur de Londres. Il a été modernisé et fournit les bouchers et les restaurants en viande pour la journée. C'est le plus vaste marché couvert d'Europe.

On this site took place capital executions, fairs and livestock markets as early as the Xth century. Daniel Defoe referred to the livestock market in 1726 as "without question, the greatest in the world". In the Victorian period, pamphlets started circulating in favour of the removal of the livestock market and its relocation outside of the city, due to its extremely poor hygienic conditions.

But it remained there and Smithfield, this imposing Victorian building, is the only great London market not to have moved out of central London. The purpose of the market is to supply inner city butchers and restaurants with meat for the coming day. Instead of moving away, Smithfield market has been modernised on its existing site.

IMG_0435IMG_0433

 *

Les cellules de la prison de Newgate

Arrivés à la station de Newgate, je repense à Moll Flanders, l'héroïne de Daniel Defoe, qui, pour vols et autres méfaits, passa pas mal de temps à la célèbre prison de Newgate, la principale maison d'arrêt de Londres pendant près de cinq siècles. Je me souviens tout à coup avoir lu dans un de mes guides que des cellules de l'ancienne prison sont visibles dans les caves à bière d'un des pubs du quartier. Nous ouvrons le guide : c'est the Viaduc Tavern, 126 Newgate Street. Par un hasard extraordinaire, nous sommes juste devant. 

The cells of Newgate prison

Once at Newgate Station, I remember Moll Flanders, Daniel Defoe's character, who spent quite a lot of time in jail here for thief and other mischief. Newgate was the main prison of London for nearly five centuries. I also remember all of a sudden that I read in one of the guidebooks that some cells can be seen in the beer cellars of a local pub. I check the name in the book and here it is : The Viaduc Tavern, 126 Newgate Street, right in front of us.

IMG_0452IMG_0486

(Le Walkie-Talkie au fond, brume matinale qui va se lever. The Walkie-Talkie in the background, morning mist about to disappear)

 Je pense vraiment que je ne vais pas oser demander, mais nous entrons, commandons deux cafés et... j'ose. Je demande au jeune barman s'il est possible de voir les cellules de la prison. Il est seul pour le moment mais dès que son collègue arrivera, il nous emmènera voir. 

I really think that I won't dare to ask, but we go in, order two coffees and... I dare. I ask the young barman if we may see the cells. He is on his own for the moment but as soon as his colleague arrives, he will take us down. I pray for his colleague to arrive safely.

IMG_0442

La Viaduct Tavern est un magnifique pub victorien, avec un plafond en cuivre étamé. On raconte qu'il y avait, au XIXe siècle, une fumerie d'opium au premier étage.

Un café et une demi-heure plus tard, nous suivons notre homme à travers plusieurs caves où sont entreposées les boissons et nous voilà dans l'endroit le plus sinistre que j'aie jamais vu.

Extrait de Moll Flanders de Daniel Defoe (1722) :

Je ne réussis pas à dormir pendant plusieurs nuits après être arrivée dans cet endroit épouvantable, et j'aurais préféré mourir [...] en effet, rien n'aurait pu remplir davantage d'horreur mon imagination que cet endroit même, rien ne m'était plus odieux que la compagnie que je trouvais ici. Oh, j'aurais préféré être envoyée dans n'importe quel autre endroit du monde, je m'en serais considérée heureuse [...] [ Je demandais à une des habituées ce qu'elle pensait de l'endroit], elle dit qu'elle le trouvait "horrible et terrifiant; qu'elle se croyait en enfer".

Et on y était, mais en bonne compagnie, cela change tout! Je préfère ne pas vous montrer les photos.

 The Viaduct Tavern is a magnificient Victorian pub, with a tinned copper ceiling. It is said that there was an opium den on the first floor in the XIXth century.

A coffee and half an hour later, we are following our man through several cellars and reaching the ghastliest place I ever saw.

From Moll Flanders, by Daniel Defoe (1722) :

I got no sleep for several nights after I came into that wretched place, and glad I would have been for some time to have died there [...] indeed, nothing could be filled with more horror to my imagination than the very place, nothing was more odious to me than the company that was there. Oh, if I had but been sent to any place in the world, I should have thought myself happy. [...] dreadful and frightful; that she thought she was in hell.

Thinking that we were there, but in good company, which make a big difference! I perfer not to show you the photos.

*

Le mémorial de Watts, Postman's Park, King Edward Street

Sous un préau, des plaques commémorent des actes d'héroïsme de Londoniens ordinaires qui ont perdu la vie en sauvant les autres. Chaque plaque raconte une histoire. 

Watt's Memorial, Postman's Park, King Edward Street

In a covered courtyard, plaques commemorate heroic achievements by ordinary Londoners who lost their lives while saving others. Each plaque tells a story.

IMG_0466

IMG_0455

*

Les cabines téléphoniques des bobbies

Avant les téléphones portables, les agents de police recouraient à ces cabines pour demander des renforts ou même enfermer un suspect jusqu'à l'arrivée d'une voiture. En 1953, il y en avait 685 à Londres mais elles furent retirées en 1969. Celle-ci, à St Martin Le Grand, derrière la Cathédrale St Paul est une des rescapées.

The bobbies phone booths

Before mobile phones, policemen had their special booths in order to be able to call for help or even lock in a suspect while waiting for a car. In 1953, there were 685 in London but they were removed in 1969. This one has survived, at St Martin The Great, behind St Paul's Cathedral.

IMG_0470

(Avez-vous remarqué le rayon de soleil? Have you noticed the ray of sunshine?)

*

  Piccadilly.

Cette librairie est une des plus anciennes de Londres, la Reine, le Duc d' Edinbourg et le Prince de Galles s'y fournissent en livres comme en attestent leurs blasons sur la devanture.  

Piccadilly

This is one of the oldest bookshops in London. It provides books to the Queen, the Duke of Edinburgh and the Prince of Wales, as evidenced by the coats of arms displayed on its front.

IMG_0669IMG_0695

Escalier et craquage (je vais avoir du mal à le traduire en anglais, ce mot-là) Ce sera un cadeau de Noël, snif, cela va être long jusqu'à Noël!

Stairs and treat. The book is going to be a Christmas present, sigh, so long to wait!

IMG_0673IMG_0666

*

 Savile Row 

Il suffit de traverser Burlington Arcade 

Savile Row

Just cross Burlington Arcade

IMG_0682IMG_0681

pour rejoindre Savile Row, rue connue pour ses tailleurs sur mesure.

La famille royale, Bill Clinton et David Beckham s'habillent chez Gieves & Hawkes. 

to join Savile Row, a street famous for its made to measure tailors.

The Royal Family, Bill Clinton and David Beckham have suits made at Gieves & Hawkes.

IMG_0683IMG_0684

Kilbour French Stanbury, au numéro 8, date de 1882 et habille Eric Clapton ou Brian Ferry mais est surtout connu pour avoir réalisé huit des costumes de Cary Grant dans le film La Mort aux trousses. 

Kilbour French Stanbury, at number 8, since 1882, provide suits to Eric Clapton or Brian Ferry but are mostly famous for making eight of Cary Grant's costumes in the film North by Northwest

 IMG_0685IMG_0686

North-By-Northwest-Hitchcock-Cary-Grant-pic-2

(Cary Grant dans La mort aux trousses. Cary Grant in North by Northwest)

 Chez Ozwald Boateng on peut croiser (si toutefois on y entre) Mick Jagger, David Bowie ou Will Smith. Au n° 15, l'historique Henry Poole & Co fournit entre autres les uniformes des valets de la famille royale.

At Ozwald Boateng you may meet (supposing you enter the shop) Mick Jagger, David Bowie or Will Smith. At n° 15, the historical Henry Poole & Co provides the uniforms of the Royal Family's valets.

IMG_0688IMG_0689

Et dire que je n'ai même pas pu mettre un pied chez Primark ou Topshop!

Thinking that I could not even set foot in Primark or Topshop!

*

Et puis en vrac

And in a jumble

Du pain dans la vitrine du boulanger ; des livres sur le rebord d'une fenêtre.

Bread in the baker's shop window ; books on a window sill.

IMG_9536IMG_9885

Des bains romains découverts au hasard d'une rue ; le dernier film sorti au cinéma.

Roman baths ; the last film to see.

IMG_9907IMG_9984

Des Beefeaters de la Tour de Londres en pleine conversation (de travail bien sûr) ;  London Eye de profil.

Two Beefeaters at the Tower of London, in the middle of a (work) conversation ; London Eye.

IMG_0015IMG_0160

Un personnage haut en couleur à la National Portrait Gallery, Le Chevalier d'Eon par Thomas Stewart, 1792 ; Shortbread du Millionnaire ou ce qu'il en reste.

A colourful character at the National Portrait Gallery, The Chevalier d'Eon by Thomas Stewart, 1792 ; Millionnaire shortbread or what is left of it.

IMG_0226IMG_9593

Des boites de gâteaux trop mignonnes.

Very very cute biscuit boxes.

IMG_0323IMG_0324

Les grilles du Palais de Kensington ; La Reine Victoria qui contemple ce que son Londres est devenu.

The gates of Kensington Palace ; Queen Victoria looking at her own future London.

IMG_0538IMG_0546

Des portes colorées à souhait et un heurtoir original. 

Colourful doors and an original door-knocker.

IMG_0581IMG_0583

Je vais m'arrêter là pour cette fois-ci, je ne peux pas tout vous raconter, cela me prendrait des jours et des jours. Un dernier scone, un passage sur Regent Street et c'est le retour.

Si vous voulez en savoir davantage,  tapez sur le mot Londres, en haut de la colonne de droite dans le nuage de tags. Apparaîtront alors tous les billets que j'ai écrit à ce sujet. Ou bien cliquez ICI.

 I am going to finish for now, I can't tell you absolutely everything, that would take me days. A last scone, a walk up Regent Street and we are ready to go back.

IMG_0699IMG_0715

(A droite, le magasin Liberty sur Regent Street. On the right, Liberty Shop on Regent Street)

*

Captivée comme je l'étais par les intrigues de la cour d'Edward IV et la lutte de sa femme Elizabeth pour maintenir son mari sur le trône d'Angleterre, je n'ai pas vu passer le temps dans l'Eurostar au retour. Londres et Paris, c'est vraiment tout près de nos jours. On est loin des voyages de ma jeunesse, lorsqu'on n'avait d'autre choix que de traverser la Manche en bateau, en essuyant même parfois une tempête. 

Encore une bonne raison pour y retourner le plus vite possible. 

Je vous montre mes achats dans mon prochain billet.

 Captivated as I was by Edward IV's Court and his wife Elizabeth Woodville's struggles to keep her husband on the throne of England, time flew by very quickly in the Eurostar back to Paris. Is Paris that close to London? I remember when I was younger, crossing the Channel on a boat, sometimes in rough weather and storms.

Another good reason to go there again soon.

I'll show you what I bought in my next post.