3 mars 2013 

Literary Walk in Bloomsbury; London #2

 Il m'avait dit "Pas de Buckingham Palace, Oxford Street, Big Ben ni de Convent Garden  (si vous n'êtes jamais allé à Londres, cela vous indique tout ce qu'il faut voir hihi), pas de bains de foule non plus. "All right, all right, no problem" lui ai-je répondu en réflechissant déjà avec quelle copine je pourrais bien revenir pour un petit bain de foule vers Piccadilly et Regent Street.

Alors, après le musée Sir John Soane, qui était une priorité, nous avons fait une promenade littéraire (mais pas que) dans le quartier de Bloomsbury. Nous passons devant la maison de Dickens mais ce sera pour une autre fois, d'ailleurs il y a du monde.

He had told me "No Buckingham Palace, no Oxford Street, no Big Ben, no Convent Garden (if you have never been to London, that tells you exactly what to see first, doesn't it?), no crowds either. "All right, all right, no problem" I answered, already wondering what girlfriend could accompany me next time in the crowds of Piccadilly and Regent Street.

So, after visiting Sir John Soane's Museum, which was one of the priorities, we took a literary walk in Bloomsbury. We passed Dicken's house but decided to leave it for another time. It was too crowded anyway.

IMG_8425IMG_8427

C'est vers les squares du quartier Bloomsbury que nous nous sommes dirigés. Voilà la toute première référence littéraire de ce billet, des "Madames" et leur mug hihi. Malgré les apparences nous sommes bien dans le Londres de Virginia Woolf.  

We went towards Bloomsbury. Here is the first literary hint of this post: Misses and their mugs hihi. And yet, we are indeed in Virginia Woolf's London.

IMG_8433

 

Bloomsbury Square

IMG_8438

Une plaque nous indique qu'Isaac D'israeli a vécu ici, au n°6 

A plaque shows that Isaac D'Israeli lived here, at number 6

IMG_8439IMG_8440

et plus loin, Gertrude Stein au n°20.

and further away, Gertrude Stein at n°20.

IMG_8443IMG_8441

picasso_stein

(Gertrude Stein par Picasso. Gertrude Stein by Picasso)

 

  Kingsley Hotel

A l'hôtel Kingsley, prés de Bloomsbury square, entre Museum Street et Bury Place, E. M. Forster a écrit une partie de Monteriano (Where Angels Fear to Tread) et Une chambre avec vue. Quelle imagination pour décrire ici la vue sur l'Arno! Quant au salon italien, je cite : "Et encore plus curieux était le salon qui essayait de rivaliser le solide confort d'une maison de famille de Bloomsbury. Etait-ce vraiment l' Italie?"

Malgré tout, non loin de là, une petite cour a des allures méditerranéennes, vous ne trouvez pas?

E.M. Forster wrote part of Where Anges Fear to Tread and A Room with a View while staying at the Kingsley Hotel, between Museum Street and Bury Place. What an imagination, to be able to describe Italy while here in the heart of London! And yet, let me quote how he described the Italian drawing room: "And even more curious was the drawing room which attempted to rival the solid comfort of a Bloomsbury boarding house. Was it really Italy?"

A little courtyard close by looks like Italy though, doesn't it?

IMG_8453IMG_8454

IMG_8457IMG_8458

E

(E. M. Forster par Dora Carrington. E.M. Forster by Dora Carrington)

 

 Bedford Square

J'ai apprécié l'alignement de maisons et les belles portes de Bedford Square. Les plaques bleues y sont nombreuses. Au n° 44 se trouvait le salon littéraire de Lady Ottoline Morrell qui a servi de modéle à D.H. lawrence pour l´horrible personnage d´Hermione dans Femmes amoureuses, à Aldous Huxley pour Madame Wimbush dans Jaune de Crome et Madame Aldwinkle dans Marina di Vezza. Elle a aussi inspiré à Graham Greene son personnage de Caroline Bury dans C'est un champ de bataille. Peu de personnes ont été autant représentées dans la littérature.

I appreciated the rows of houses and the beautiful doors on Bedford Square. N°44 used to host Lady Ottoline's famous literary salon. Few figures have been characterized in novels as many times as Lady Ottoline Morrell. She is the horrendous Hermione in D. H. Lawrence's Women in Love, Mrs Wimbush in Aldous Huxley's Chrome Yellow, Mrs Aldwinkle in Those Barren Leaves and Caroline Bury in Graham Greene's It´s a Battlefield.

IMG_8473IMG_8487

Pour trouver d'autres illustres habitants du Square, il suffit de regarder...

In order to find more famous inhabitants of thoses squares, the only thing to do is look up...

 IMG_8482IMG_8477

Dix ans après la publicatin de Journal d'un homme sans importance (1892), Weedon Grossmith, son co-auteur s'installa au n°1.

Ten years after the publication of The Diary of a Nobody (1892), Weedon Grossmith, its co-author, was living here at n°1.

IMG_8478

Ici, même les portes portent un uniforme!

Even doors wear a uniform here.

 

IMG_8484

T. S. Eliot  vécut au n°28. On pense qu'il aurait voulu s'installer à Montague Street comme son grand héro Sherlock Holmes mais, n'y ayant pas trouvé de logement, s'installa dans une rue adjacente.

T.S. Eliot lived at n°28. It is thought that he would have liked to live in Montague Street like his great hero Sherlock Holmes but as he did not find a lodging there, he chose an adjoining street. 

IMG_8490
Liste partielle des plaques bleues de Londres ICI. Partial list of London blue plaques HERE.

 

University of London

Puis c'est l'Université de Londres, bâtiment impressionnant des années trente, effrayant même, si on pense qu'il a servi de modèle à George Orwell pour son Miniver de 1984.

"...le ministére de la vérité -Miniver, en novlangue- où il travaillait, s'élevait vaste et blanc au dessus du paysage sinistre. Voilà Londres, pensa-t-il [...]. [Il] frappait par sa différence avec les objets environnants. C'était une gigantesque construction pyramidale de béton d'un blanc éclatant. Elle étageait ses terrasses sur trois cents mètres de hauteur [...]. Le ministère de la vérité comprenait, disait-on, trois mille pièces au dessus du niveau du sol, et des ramifications souterraines..." C'est au tout début du livre. 

Then we arrived at the University of London, built in the thirties and impressive. All the more so as it served as a model for George Orwell's Minitrue in 1984.

"The Ministry of Truth - Minitrue in Newspeak- was startingly different from any other object in sight. It was an enormous pyramidal structure of glittering white concrete, soaring up, terrace after terrace, 300 metres into the air [...] The Ministry of Truth contained, it was said, three thousand rooms above ground level, and corresponding ramifications below." It is right at the beginning of the book.

 IMG_8497IMG_8500

IMG_8494

Ce bâtiment a bel et bien servi à censurer la littérature pendant la deuxième guerre mondiale.

This building was used to censor literature during the second world war.

 

Russell Square

Autrefois, les chauffeurs de taxi avaient interdiction de quitter leur véhicule une fois garé. On décida de construire et d'entretenir des abris qui fourniraient aux chauffeurs "des repas sains et consistants à des prix raisonnables". En fait, ces abris (cab shelters) avaient surtout pour but d'éviter que les chauffeurs ne fussent tentés de fréquenter les pubs. Il y avait 61 abris à l'origine mais il n'en reste que 13. Situés sur la voie publique, ils ne dépassent pas la taille d'une voiture à cheval.  Celui-ci se trouve à l'angle ouest de Russell Square.

In the old days, taxi drivers were not allowed to leave their vehicles. It was therefore decided to build and maintain shelters that would provide "healthy and consistant meals at affordable prices". This was in fact mostly meant at stopping them from going to the pub. There used to be 61 cab shelters but only 13 remain today. Situated on the highway, they are not bigger than a horse drawn carriage. This one stands in the west corner of Russell Square.

IMG_8505

IMG_8507

Encore un bel hôtel, toujours sur Russell Square.

Another beautiful hotel, on Russell Square.

IMG_8511

IMG_8512

Ne jamais oublier de regarder partout, une jolie fenêtre, la lune qui apparaît.

Never forget to look everywhere, a nice window, the moon coming out.

IMG_8420IMG_8493

Au hasard d'une rue j'ai trouvé une très jolie papeterie avec des tampons: Blade Rubber Stamps, 12 Bury Place

I found a beautiful stamp shop: Blade Rubber Stamps, 12 Bury Place

 Blade Rubber Stamps Ltd-1

 J'ai oublié de prendre des photos alors j'en "emprunte" sur leur site. J'aurais acheté la boutique toute entière. Des tampons représentant des couronnes, des personnages (Alice, le lapin etc.) de John Tenniel etc. Je vous montrerai mes achats.

I forgot to take photos so I am borrowing some from their web site. I could have bought the whole shop. They had rubber stamps featuring crowns, Alice by John Tenniel etc. I'll show you my purchases at some point.

Blade Rubber Stamps Ltd-2

 

Tavistock Square

Virginia Woolf a écrit Mrs Dalloway, La promenade au phare, Orlando, Une chambre pour soi et Les vagues au n°52 Tavistock Square où elle emménagea avec son mari Léonard en mars 1924. Quand il n'était pas occupé à publier des livres dans leur imprimerie Hogarth (qui était située dans le même bâtiment) Leonard s'occupait de son jardin. Un jour, Virginia l'appela pour qu'il entre écouter Hitler à la radio. "Les iris seront encore là quand Hitler sera mort et enterré depuis longtemps", lui dit-il. Mais Hitler dura et la maison fut détruite pendant le blitz le 16 octobre 1949 un an après leur déménagement dans le Sussex. Les ruines de la maison restèrent intactes, à la vue des passants, pendant de nombreuses années. Maintenant, le site est occupé par l'hôtel Tavistock.

Virginia Woolf wrote Mrs Dalloway, To the Lighthouse, Orlando, A Room of One's Own and The Waves after moving to n°52 Tavistock Square with her husband Leonard in March 1924. When not publishing books on their Hogarth Press (which was situated in the building) Leonard spent much of his time tending to the garden. One day Virginia called him inside to listen to Hitler on the wireless. "The irises will be there when Hitler is dead and buried", he replied. But the house was destroyed in the Blitz on 16th October 1940, a year after they had moved to Sussex. The ruins of the house lay untouched for many years. The site is now occupied by the Tavistock Hotel.

IMG_8516IMG_8517

Encore un alignement de maison si typiquement anglais.

Another row of houses, so typically English.

IMG_8520

 

Gordon Square

C'est sur Gordon Square qu'habitaient la plupart des membres du groupe Bloomsbury qui comprenait les romanciers et essayistes Virginia Woolf, E.M. Forster et Mary (Molly) MacCarthy, le biographe et essayiste Lytton Strachey, l'économiste John Maynard Keynes, les peintres Duncan Grant, Vanessa Bell et Roger Fry, et des critiques littéraires, artistiques et politiques, Desmond MacCarthy, Clive Bell et Leonard Woolf.

Most members of the Bloomsbury Group lived on Gordon Square: Virginia and Leonard Woolf, E.M. Forster, Mary (Molly) and Desmond MacCarthy, Lytton Strachey, John Maynard Keynes, Duncan Grant, Vanessa and Clive Bell and Roger Fry.

IMG_8530

IMG_8534IMG_8535

IMG_8536IMG_8537

Lytton Strachey s'installa Gordon Square peu après avoir écrit Eminents Victoriens. Il y écrivit la suite, La Reine Victoria.

Lytton Strachey moved here shortly after writing Eminent Victorians. In Gordon Square, he produced its follow-up, Queen Victoria. 

Carrington_-_Strachey

(Lytton Stachey par Dora Carrington. Lytton Srachey by Dora Carrington)

 

British library

La British Library vaut le détour. Riche de 14 millions de livres, elle est située juste à côté de la gare St Pancras. Elle est ouverte jusqu'à 20h le mardi, cela tombe bien, on était mardi.

The British Library, home to 14 million books, is worth the detour, especially as it is so close to St Pancras Station. It stays open until 8pm on Tuesday nights.

IMG_8556

 Dans une galerie à la lumière tamisée, on peut admirer des documents extrêmement émouvants, comme des manuscrits de Jane Austen, Charlotte Brontë, Shakespeare. Une section musicale montre Le Messie de Handel et un assez grand nombre de chansons écrites de la main des Beatles, parfois sur un simple papier d'emballage et sans ratures pratiquement.

In a dim-lit gallery, it is possible to admire moving documents such as Jane Austen or Charlotte Brontë's actual handwritten manuscripts, Shakespeare's first folio or scientific drawings of Leonardo de Vinci. A music section showcases Handel's Messiah, also written by hand and a substantial display focused on the Beatles.

handellge

(Le Messie de Haendel. Handel's Messiah, written by hand)

J'ai aimé feuilleter le manuscrit d'Alice pays des merveilles de Lewis Caroll, même si ce n'était que sur un écran d'ordinateur.

I enjoyed leafing through the original manuscript of Alice's Adventures Under Ground, although it was only through a computer screen.

carrolllge

alalicew-460x288

 On y voit aussi la première copie de la Grande Charte, des dessins de Léonard de Vinci et surtout, surtout, à ma grand surprise, la fameuse Longue vue de Londres de Wenceslas Hollar que je vous ai montrée il y a quelque temps. 

 A side room boasts the original copy of the Magna Carta, created in 1215. But what surprised me most was to see there Wenceslas Hollar's Long View of London, before and after the fire.

Wenceslas_Hollar_-_London_before_and_after_the_fire_(State_2)

(Photo internet, il est interdit de prendre des photos. Internet photos)

à suivre...

to be followed...