26 avril 2014

Books to read

Non, je ne vous oublie pas, je vais bien mais une série d'évènements familiaux m'a tenue éloignée de mon blog. Merci à toutes celles qui m'ont envoyé des petits mots qui m'ont vraiment fait chaud au coeur.

Comme promis, voici enfin cette liste de lectures... que vous avez eu la patience d'attendre si longtemps.

No, I have not forgotten you. A series of family events has kept me away from my blog, I am fine and in good health. Thank you so much for sending me kind words of encouragement.

As promised, here is a list of books to read... that you have been waiting for so patiently.

IMG_0343

(Oxford, octobre 2013) 

*

Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley

Brave New World by Aldous Huxley

IMG_7732IMG_7728

Voilà un roman que j'avais lu au lycée. J'y avais vu un passionnant roman de science fiction, où on fabrique des bébés dans des éprouvettes, afin que chacun remplisse un rôle précis dans la société, soit heureux sur commande, ne vieillisse jamais et que le monde soit parfait, bref, un cauchemar!

En le relisant à une autre période de ma vie, bien plus avancée, j'y ai vu une réflexion sur notre existence. Et si notre vie, telle que nous la connaissons, dans laquelle nous souffrons, nous inquiètons pour nos proches, faisons parfois un travail que nous n'aimons pas,  sommes malades et vieillissons, n'était en fait pas meilleure que celle proposée dans le livre? Cela donne à réfléchir, mais bien sûr, il n'y aurait jamais eu Shakespeare, ni toute forme d'art que ce soit... alors?

Here is a novel I read when I was still a teenager. I had seen a captivating science fiction novel, where babies were made in test tubes, so that everyone could play a precise part in society, be happy, never get old or sick and made a perfect world, in short, a nightmare!

When rereading it at an older stage of my life, I saw a reflexion about our existence. What if our life, such as we live it, in which we suffer, worry, have a job we don't always like, get older and ill, wasn't in fact any better than the one offered in the book? It gives cause for thought, but of course, there would never have been Shakespeare or any sort of art whatsoever... so?

*

La Reine Blanche de Philippa Gregory

The White Queen by Philippa Gregory

IMG_7729IMG_9341

Souvenez-vous, c'est le livre que j'ai trouvé dans un charity shop sur Brick Lane à Londres. Il est parfait pour une lecture facile et romancée de l'histoire de l'Angleterre, une façon agréable de l'étudier sans se prendre la tête avec les rébarbatifs livres d'histoire (je parle pour moi). Ici, la narratrice est Elizabeth Woodville, qui épousera le futur roi Edward IV. C'est toute la guerre des roses, entre la rose blanche des York et la rose rouge des Lancaster, qui est expliquée et vue par Elizabeth. On y trouve aussi le mystère des deux princes de la Tour mystérieusement disparus, et on y voit la naissance et la jeunesse d'Elizabeth d'York, future mère d'Henry VIII. Comme tous les livres de Philippa Gregory, il est captivant et on le dévore.

Remember, I found this book in a Brick Lane charity shop in London. It is perfect for an easy read about English history, it is a pleasant way of studying it without having to stuggle with the classical history books . Here, the narrator is Elizabeth Woodville, who will marry the future King Edward IV. The war of the roses, between the white York rose and the red Lancaster rose is seen and explained through Elizabeth's eyes. There is also the mistery of the two princes in the Tower and the birth of Elizabeth of York, Henry VIII's future mother. Like all Philippa Gregory's books, I found it captivating and could not stop reading.

*

La Reine Rouge de Philippa Gregory

The Red Queen by Philippa Gregory

IMG_8347

Cette fois, la narratrice est Margaret Beaufort , apparue en arrière plan dans La Reine Blanche. Future mère d'Henry VII et grand-mère d'Henry VIII, elle nous raconte sa vie, ses trois mariages et sa lutte pour enfin amener son fils Henry sur le trône d'Angleterre. Comme tous les livres de la série, il est passionnant, on le lit d'une traite et petit à petit, l'histoire de l'Angleterre se met en place.

This time, the narrator is Margaret Beaufort, heiress to the red rose of Lancaster, who appeared in the background of The White Queen. Henry VII's future mother and Henry VIII's future grandmother, she tells about her three mariages and her fight to bring her son Henry to the throne of England. Like all the other books in the series, it is unputdownable and little by little, English history falls into place.

*

La pendue de Londres de Didier Decoin

The London Hung Woman by Didier Decoin (this is my own translation, I am not sure this novel has been translated into English)

IMG_8340

L'auteur nous raconte de façon romancée la véritable histoire de Ruth Ellis, entraîneuse dans le Londres charbonneux de l'après-guerre, à l'époque où les cheminées de Battersea crachaient de la fumée noire. On suit Ruth depuis son enfance malheureuse jusqu'à sa mort par pendaison suite à l'assassinat de son amant. On suit aussi le point de vue de l'exécuteur en chef du Royaume-Uni, Albert Pierrepoint, personnage méticuleux et froid, qui démissionna un an après l'exécution de Ruth. Une histoire macabre mais captivante.

La mort de Ruth Ellis contribua grandement à ce que le Royaume-Uni remette en question la peine de mort. Dix ans après l'exécution inique de la jeune femme, la peine capitale fut suspendue en Grande Bretagne. Et quatre ans plus tard, elle fut définitivement abolie.

The author tells us the real story of Ruth Ellis, a prostitute in the foggy after-war London, in those days when Battersea chimneys let out black smoke. We follow Ruth from her unhappy childhood to her death by hanging after she killed her lover. We also follow the point of view of Albert Pierrepoint, Chief Executioner in the United Kingdon, a meticulous and cold character, who resigned from his job one year after Ruth's execution. It is a macabre and captivating story.

Ruth's death contributed widely to the abolition of the death penalty in Great Britain.

*

La poursuite de l'amour de Nancy Mitford

The Pursuit of Love by Nancy Mitford Nancy Mitford

IMG_7150IMG_8032

Voici l'histoire de Linda, racontée par Fanny, sa cousine. Les premiers chapitres de ce roman sont largement autobiographiques : Nancy Mitford grandit avec ses cinq soeurs et son frère dans une grande demeure de la campagne anglaise, sans pratiquement recevoir aucune éducation à part l'équitation et la langue française. 

 Linda est une jeune fille tout à fait anti-conformiste, qui épousera sur un coup de tête un fils de banquier puis un communiste, pour finalement trouver l'amour auprès d'un grand séducteur français. Mais la deuxième guerre mondiale est imminente...

Le style est léger, amusant, et on se régale de cette description de la société aristocratique et excentrique dans laquelle grandirent les soeurs Mitford entre les deux guerres.

Here is the story of Linda, told by Fanny, her cousin. The first chapters of the novel are autobiographical : Nancy Mitford grew up with her five sisters and her brother in a huge manor in the countryside, without hardly receiving any education apart from horse riding and French. Linda is a nonconformist young woman who will marry a banker's son on a whim, then a communist, and finally fall in love with a French seducer. But the second world war is impending...

The style is light, amusing and it is fun to read this description of the aristocratic and excentric society in which the Mitford sisters grew up during the interwar years.

*

Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé

The House of Scorta by Laurent Gaudé 

IMG_2715

J'ai retrouvé dans ce roman le souffle épique des grandes sagas familiales à la façon Garcia Marquez dans Cent ans de solitude. Autant dire que j'ai été scotchée dès le début à cette histoire d'une famille italienne, qui commence en 1875 lorsque Luciano Mascalzone revient dans son village dont il a été banni. La saga s'étend sur plusieurs générations, toujours dans ce même village écrasé de soleil, qu'il n'est jamais possible de quitter. Un chef d'oeuvre à mon avis! Prix Goncourt 2004.

I found in this novel the epic momentum of big family sagas like in One Hundred Years of Solitude by Garcia Marquez. I might as well say that I was totally captivated by this story of an Italian family, that starts in 1875 when Luciano Malcalzone comes back to his village, from which he has been banned. The saga spreads over several generations, always in the same village baked by the scorching sun, that it is impossible to leave. To me, this book is a major work of literature. It won France's most prestigious literay award, the Goncourt Prize in 2004.

Le dernier danseur de Mao de Li Cunxin

Mao's Last Dancer by Li Cunxin17 janv

Li Cunxin, célèbre danseur, nous raconte son enfance extrèmement pauvre, qui n'est pas sans rappeler celle de Frank McCourt dans Les Cendres d'Angela. Mais cette fois-ci, nous sommes dans la Chine de Mao avec tout ce que cela comporte de privations et d'endoctrinement. Un jour, quatre fonctionnaires de l'état arrivent dans l'école de Li et le sélectionnent pour entrer dans l'école de danse de Pékin dont la directrice n'est autre que Madame Mao. Cette autobiographie est très facile à lire, les évènements s'enchaînent de façon chronologique et on ne peut poser le livre, tellement il est captivant. Une de mes meilleures lectures de ces derniers mois.

Li Cunxin, the world famous dancer, writes about his very poor childhood, which reminded me of Angela's Ashes by Frank McCourt. But this time, we are in Mao's China, with its deprivations and indoctrination. One day, four government officials arrive at Li's school and select him to enter Madame Mao's Dance Academy in Beijing. We then follow him there and throughout his difficulties and progress. The chronological order of the events makes this autobiography very easy to read and the story is really captivating. It is one of the best books I have read for the last months.

*

Cochon d'allemand de Knud Romer

Nothing But Fear by Knud Romer

IMG_2656

Il s'agit d'une histoire d'enfance, celle de Knud Romer, qui a grandi sur une petite île humide et battue des vents, au Danemark. Son père danois a épousé une Allemande, une ancienne résistante, que ses voisins, et même sa belle famille, prennent pour une nazie et rejettent. Le petit Knud est le souffre-douleur de ses camarades d'école, et jamais jamais ne s'en plaindra à sa mère. Le père, la mère et l'enfant vivent seuls, repliés sur eux-mêmes. De nombreux retours en arrière et de multiples personnages, tous plus romanesques les uns que les autres, composent ce livre révoltant et beau à la fois.

This is the story of Knud Romer's childhood. He grew up on a humid and rain battered Danish island. His Danish father married his German mother, a former member of the resistance whom her neighbours and even her inlaws believe to be a former nazi. They all reject her, despise her and make fun of her. Her son receives the same treatment, he is bullied at school but does not want his mother to know. The father, mother and child live isolated and withdrawn into themselves. Many flashbacks and a huge number of fascinating characters make this book at the same time appaling and beautiful.

 *

82bd599113364a60bbde3000597d8afd