Eh oui, il s'agissait de Daniel Defoe (1660-1731), premier romancier britannique, je l'avais déjà montré ICI, auteur de Robinson Crusoe, roman qui a eu un énorme succés à son époque. Bravo à celles qui ont trouvé (on ne cherche pas à savoir comment hihi).

Il a écrit aussi Lady Roxana, Moll Flanders et Colonel Jack, trois lectures que je recommande.

daniel_defoe1

  Daniel Defoe a, mieux que quiconque, décrit la société de son époque, au tout début du XVIIIième siècle à Londres, et particulièrement la situation de la femme qui n'avait d'autre choix que de se marier, mariage le plus souvent arrangé.

Hogarth l'a montré dans sa série Le Mariage à la mode.(Série de six tableaux à la National Gallery de Londres)

06b

Scène 1: The Marriage Settlement (Le Contrat de mariage), William Hogarth

Regardez comme les deux pères, à droite, arrangent le mariage de leurs enfants. Les futurs mariés, à gauche, s'ignorent. La jeune fille, inconsolable, est courtisée par l'avocat à ses côtés.

***

hogarth2

Scène 2: The Tête à Tête (Le Petit Déjeuner), William Hogarth

On voit ici que le vicomte a passé la nuit en ville, il a dans une poche un bonnet de femme. Sa femme aussi a été occupée, la chaise renversée laisse penser que son amant (l'avocat?) a dû s'éclipser précipitamment, peut-être dérangé par le mari...

***

William_Hogarth___Painting_cycle__Mariage___la_Mode___scene__The_murder_of_the_count_1

Scène 5: The Bagnio (La Mort du comte), William Hogarth

Cette histoire finira très mal puisque la (maintenant) comtesse et son avocat sont surpris par le mari. Etant donné la totale indifférence qu'il a manifestée à son égard depuis le début, on peut s'étonner qu'il se comporte maintenant en mari jaloux. Après un duel, le comte est à l'article de la mort et l'amant se sauve par la fenêtre.

 ***

marriage_a_la_mode_scene6

Scène 6: The Lady's Death, La Mort de la comtesse, William Hogarth

La comtesse a absorbé une dose de laudanum après avoir appris l'exécution de son amant. La gouvernante éplorée lui présente son enfant pour qu'elle l'embrasse une dernière fois. Le père, avare, ôte l'alliance en or de sa fille. 

***

Il y avait aussi des mariages heureux, comme ici, Mr. and Mrs Andrews, peints par Thomas Gainsborough devant leur propriété prospère et bien tenue, qui respire l'abondance et la richesse. On aperçoit le blé planté en sillons et des moutons à l'arrière plan.

GAINSBOROUGH2

 ***

Mais revenons à Daniel Defoe

Moll Flanders, née dans la prison de Newgate, fut pendant treize ans une prostituée, se maria cinq fois (dont une avec son propre frère), fut une voleuse pendant douze ans, puis déportée en Virginie, devint riche enfin et mourut repentante.

Les femmes, lorsqu'elles ne faisaient pas un beau mariage, devaient choisir entre voler, se prostituer et mourir de faim. Les héroînes de Defoe sont des féministes avant l'heure, refusant parfois le mariage pour garder leur indépendance financière.

Les aventures de Moll Flanders ressemblent à celles de Manon Lescaut de l'Abbé Prévost. Ces deux héroïnes ont une vie dissolue mais parviennent à éviter la réprobation des lecteurs.

before_1730_1

Before (Avant), William Hogarth

after_1730_1

 After (Après), William Hogarth

***

Colonel Jack, né gentleman, placé comme apprenti chez un pick-pocket, fut voleur pendant vingt-six ans, fut kidnappé et déporté en Virginie, revint marchand, se maria quatre fois, alla à la guerre et fut promu colonel d'un régiment, revint et repartit à l'étranger bien résolu à devenir un jour général.

Thomas_Gainsborough__1727_1788_

George Byam with his wife Louisa and their daughter Selina (George Byam avec sa femme Louisa et leur fille Selina), Thomas Gainsborough

 ***

Lady Roxana raconte la vie et les nombreuses aventures de Mademoiselle de Beleau, qui devint Comtesse de Wintselsheim en Allemagne, et fut la maîtresse d'un prince et même, on le devine, du roi lui-même.

Roxana se rebelle contre les lois de son époque qui veulent qu'une femme abandonne à son mari tout ce qu'elle possède et ne reçoive qu'une certaine quantité d'argent de poche stipulée dans le contrat de mariage. On pouvait se saisir de ses bijoux et des ses biens personnels pour payer les dettes de son mari. Roxana montera dans l'échelle sociale grâce à ses maris et amants successifs, ne perdant jamais de vue ses intérêts financiers.

gainsborough_countess_howe_1764

Countess of Howe, Thomas Gainsborough

***

De nombreux enfants naissent de ces unions. Il est même difficile de les compter, l'auteur lui-même s'y perd. Il semblerait que Roxana en ait eu au moins douze et Moll au moins treize. On en compte cinq chez les différentes épouses de Colonel Jack. En général, ils sont rapidement placés chez des nourrices afin de ne pas gêner leurs mères.

hogarth_graham_children_NG4756_fm

The Graham children (Les enfants Graham), William Hogarth

***

Daniel Defoe a aussi écrit, entre autres A Journal of the Plague year, Journal de l'année de la peste, qui relate la vie quotidienne à Londres pendant la grande peste de 1665 qui fit environ 75 000 morts, avant d'être éradiquée par le grand feu de 1666.

***

Edit du 18 mai: Vous pouvez lire Lady Roxana en entier et gratuitement ICI (clic)